Développez votre ego sainement

Publié le : 18/07/2019 11:57:59
Catégories : Patrick Chevalier Rss feed

Faites-vous partie des personnes qui se vexent facilement ? Où êtes-vous de ceux sur qui les remarques désobligeantes n’ont pas d’effet ? Dans les deux situations on pourrait se demander pourquoi certains réagissent de cette façon et d’autres différemment.

J’avais une crise d’ego

A l’école primaire, mes résultats scolaires étaient excellents, toujours classé le premier de la classe et mon père avait de grandes ambitions pour moi. Il était fier et exigeant et me disait que j’étais le meilleur. Cette image entretenue malgré moi avait, au fil des années, alimenté l’idée que j’étais un cador. J’avais une crise d’ego c’est sûr et la vie m’a lentement et inexorablement rappelée dans le bon sens en me proposant son lot d’obstacles et de difficultés qui m’ont fait comprendre que mon ego pouvait être un moteur mais aussi et surtout un frein.
En voici la définition telle que Wikipédia l’énonce :
Ego est un substantif tiré du pronom personnel latin (moi/je). Il désigne généralement la représentation et la conscience que l’on a de soi-même. Il est tantôt considéré comme le fondement de la personnalité (notamment en psychologie) ou comme une entrave à notre développement personnel (notamment en spiritualité).
Nous évoluons dans un monde dur et chaotique dans lequel les règles sont transgressées en permanence et où il est difficile de se sentir reconnu. Pour se sentir bien, voire heureux, nous avons besoin de vérifier que nous sommes appréciés et que nous existons en tant que personne. Pour compenser ce manque, nous déployons un arsenal impressionnant d’attitude hautaine ou soumise, de discours arrogants ou plaintifs si notre image de nous même est au plus bas. C’est directement l’ego qui est touché et nous devons, dans cette situation, reconsidérer sa taille, son importance et son influence dans notre comportement.
Notre propre perception de nous-même passe par ce que les autres nous renvoient en terme d’image, d’appréciation et de reconnaissance, d’appartenance à un groupe ou à une communauté. Ce qui est certain c’est que nous avons besoin des autres pour exister.

Et par conséquent votre EGO sera exposé et sollicité dans toutes les directions, alors comment allez-vous réagir ?

Certains expriment le fait que les autres sont des c…, ou qu’ils n’ont rien compris et que ce sont des nuls. Il n’y a qu’eux qui savent et ils cherchent à faire adopter leur point de vue avec force et véhémence à leurs interlocuteurs. L’EGO est bien là, vivant, et montre ses dents pour que l’on ne vienne pas les contrarier. Un brin d’agressivité, un zeste d’ironie, une larme d’arrogance et des mots désobligeants envers les autres formeront un cocktail bien spécial qui éloignera les gens de ces personnes.
Vous êtes attentif aux autres, vous les écoutez et faites en sorte de leur apporter le petit plus pour qu’ils se sentent bien avec vous. Vous prenez en compte leurs remarques et cherchez à vous améliorer ensuite. Vous considérez que vous ne savez pas grand chose et qu’il y a beaucoup à apprendre au contact d’autrui. Vous avez de l’expérience, du succès même et vous aimez apprendre encore et encore. Quelle belle preuve d’un ego discret et pourtant plein de richesses positives, qui rend votre personne attachante et dont on recherchera la compagnie.
On peut aussi remarquer une évolution dans la taille de l’ego. Il peut dégonfler et reprendre sa taille réduite, ou bien faire le trajet dans l’autre sens parce que la réciproque est vraie. C’est le phénomène communément appelé « grosse tête », qui pourra causer beaucoup de dégâts dans les relations avec les autres. Cela peut être considéré comme une maladie, alors le médecin reviendra avec le traitement parce que cela se soigne.
On dit que « la lumière peut faire cramer les neurones », c’est terriblement vrai et certains People qui font la une des médias en sont des exemples malheureux. Inspirons-nous à la fois de ceux qui restent vraiment humbles et accessibles, mais également de ceux pour qui le phénomène d’encéphale surdimensionné leur fait adopter un comportement détestable.

Chercher des solutions aux difficultés

L’ordonnance du médecin de l’EGO nous préconise de chercher un nouveau défi à relever, de nous fixer des objectifs élevés qui demandent un engagement fort. Il nous faudra chercher des solutions aux difficultés rencontrées, apprendre des choses nouvelles pour avancer vers le but fixé, faire confiance à des personnes plus qualifiées, qui ont déjà effectué le parcours et écouter leurs conseils avisés, il nous faudra accepter de se tromper, ce sera une vraie cure de jouvence et de fraîcheur retrouvée.
Le traitement fonctionnera, la posologie agira et un monde d’opportunités nouvelles se présentera devant nous. Çà vous dit ?